Historique

Première période :

La création
  • 29 juin 1948 : L’association pour le développement des préventoriums et aériums français est créée. Membre fondateur et Président, Monsieur le Docteur Georges COULON inspecteur général au ministère de la santé publique décédé le 23 juin 1983

 

 

 
  • 29 décembre 1948 : Achat du château du GRAND-LUCE par le Conseil d’Administration
  • 2 juillet 1950 : Projet d’aménagement du château et implantation du bâtiment à construire
  • Février 1951 : Projet de construction d’un sanatorium

Deuxième période :

La transformation
  • 20 avril 1964 : Transformation de l’Association pour le développement des préventoriums et aériums Français en fondation qui prend pour titre « Fondation Etablissement de Cure du Grand-Lucé »
  • 11 septembre 1967 : La Fondation est reconnue d’utilité publique 
  • Janvier 1977 : Participation de l’établissement au service public hospitalier
  • Mars 1981 : Agrément pour ramener la capacité totale de l’établissement à 175 lits
  • 24 octobre 1988 : Le Conseil d’Administration décide de demander l’inscription au programme du département de la Sarthe d’une maison de retraite d’une capacité de 70 lits. Par arrêté du 30 janvier 1991, le conseil général de la Sarthe, autorise la fondation à construire une maison de retraite de 70 lits
  • 15 mars 1992 : Début des travaux de construction de la maison de retraite
  • 1er septembre 1993 : La maison de retraite Eugène AUJALEU ouvre ses portes
  • 1er mars 1995 : La « Fondation Etablissement de Cure du Grand-Lucé » devient « Fondation G. COULON »
  • Septembre 1996 : Les travaux de construction de l’aile nouvelle sont terminés
  • Novembre 1997 : Projet de création d’une unité de personnes désorientées à la maison de retraite Eugène Aujaleu
 
  • 1er janvier 1999 : Intégration du service de soins infirmiers de 60 places Christian PINEAU
  • 1er mai 1999 : Ouverture de l’unité de personnes désorientées d’une capacité de 12 lits à la maison de retraite Eugène Aujaleu
  • 1er mai 2000 : Création de l’association G.COULON, ouverture d’un centre de soins de suite de 60 lits avec la reprise du personnel de l’ancienne clinique Delagénière au Mans
  • 1er décembre 2001 : Le Centre de soins de suite G. COULON du Mans intègre la Fondation Georges COULON
  • Décembre 2002,
    Création de 3 places d’accueil de jour et de 3 lits
    d’hébergement temporaire à l’EHPAD E. Aujaleu.
  • De 2002 à 2010 : 45 places supplémentaires dont la création, en 2010, d’une Équipe Spécialisée Alzheimer (ESA) de 10 places.
  • Juillet 2010 : Ouverture du Foyer d’Accueil Médicalisé sur le site du Grand Lucé avec une capacité de 16 places pour l’accueil des personnes en situation de handicap nécessitant une permanence de soins médico-technique.
  • 2011 : 20 places supplémentaires de SSIAD avec extension du territoire d’intervention sur le Pays Manceau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 2012 : Extension du territoire d’intervention de l’Équipe Spécialisée Alzheimer du SSIAD. 6 places d’accueil de jour supplémentaires sur l’EHPAD Aujaleu pour la création d’un accueil de jour itinérant de 9 places en partenariat avec 3 autres EHPAD.
  • 2013 : Le SSIAD de Pontvallain, d’une capacité de 60 places, est intégré au SSIAD G. Coulon. Le SSIAD de Pontvallain avait ouvert ses portes en 1983 avec une capacité initiale de 20 places.
  • 2014 : Le SSIAD de Coulaines, d’une capacité de 39 places, est intégré au SSIAD G. Coulon. 4 places supplémentaires sont attribuées le 1er avril 2014.
  • 2015 : 10 places de SSIAD supplémentaires pour la prise en charge de personnes handicapées.
    La capacité est ainsi portée à 238 places dont 10 pour l’ESA et 10 pour la prise en charge de
    personnes handicapées.