Démarche Qualité et Gestion des Risques

 

UNE OBLIGATION LÉGALE MAIS SURTOUT UN SOUCI QUOTIDIEN.

Depuis de nombreuses années, la Fondation GEORGES COULON a initié une démarche qualité et de gestion des risques comune à l'ensemble des ses établissements et services afin d’améliorer en permanence la qualité de l'accompagnement, des soins et votre sécurité.

 

Les principes de la politique qualité et gestion des risques :

  • Ecouter les attentes et les besoins des patients, des professionnels et des partenaires extérieurs, et s’assurer qu’ils sont bien perçus et pris en compte ;
  • Mettre en oeuvre et faire valoir les principes généraux énoncés dans la charte de la personne hospitalisée, dans la charte de la personne accueillie et dans la charte de la personne âgée dépendante ;
  • Promouvoir l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins délivrés aux patients,
  • Améliorer le service médical rendu aux patients ;
  • Garantir la sécurité des usagers, des personnels et des visiteurs, par l'évaluation et la maîtrise des risques cliniques et non cliniques ;
  • Respecter les obligations légales applicables ;
  • Prendre en compte les observations émises par les autorités, les recommandations de la HAS et celles de l'ANESM ... ;
  • Tendre vers l’efficience ;
  • Evaluer régulièrement l’atteinte des objectifs.

 

Conjointement menée par la Direction et la Commission Médicale d'Etablissement (CME), cette politique d'amélioration continue de la qualité et de la gestion des risques s'appuie sur un Comité de Pilotage de la Qualité et de la Gestion des Risques chargé de la coordination et de l’animation de la démarche. Ce comité définit et met en oeuvre le programme d'actions d’amélioration continue de la qualité et de la gestion des risques et il mesure l’efficacité de sa mise en oeuvre.

 

Des moyens sont en place pour une plus grande qualité et sécurité
des soins et de l'accompagnement :

  • Une gestion des événements indésirables associés aux soins :
    L’établissement développe auprès de ses professionnels une culture du signalement de tout événement indésirable associés aux soins. L’objectif est d’éviter que des incidents déjà survenus chez un patient ne surviennent à nouveau chez d’autres patients. Dans ce cadre, des comités de retour d'expérience (CREX) se réunissent régulièrement pour analyser ces incidents afin d'identifier des actions de prévention et /ou de correction.

 
  • Des évaluations des pratiques professionnelles :
    Plusieurs groupes de travail sont en place pour évaluer les pratiques professionnelles dans le but de les faire progresser et donc améliorer la qualité et la sécurité de soins qui vous sont délivrés.

  • Une cellule Hygiène / Qualité / gestion des risques :
    Cette équipe est chargée d'accompagner les professionnels et groupes de travail dans la mise en oeuvre opérationnelle de la démarche qualité et gestion des risques.
  • Des instances / comités / groupes de travail :
    Chacun dans leurs domaines de compétence, des groupes pluridiscilplinaires sont en place pour évaluer et améliorer en continu les pratiques.
    Certains de ces groupes sont pérennes, notamment les suivants :
    • un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN),
    • une Commission des médicaments et des Dispositifs médicaux Stériles (COMEDIMS),
    • un comité de pilotage relatif au mangamenet de la qualité de la prise en charge médicamenteuse,
    • des comités de retour d'expérience (CREX),
    • une Cellule d'Identitovigilance,
    • un groupe de travail sur la prévention des chutes,
    • un groupe de travail sur la prévention et la cicatrisation des plaies/escarres,
    • un Comité de Liaison Alimentation nutrition (CLAN),
    • un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD),
    • un Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT),
    • un Comité de Sécurité Transfusionnel et d'Hémovigilance (CSTHE),
    • une Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC),
    • un comité des vigilances sanitaires.

D'autres groupes peuvent être missionnés de façon plus ponctuelle en fonction des objectifs de la politique qualité et gestion des risques.