Actualités

Opération Bouchons 72 au Foyer d’Accueil Médicalisé de la Fondation Georges Coulon : une bonne action en faveur du handicap et de l’environnement !

Ce mardi 5 octobre 2021, Pierrette BREBION et Marie-Henriette LAURENT, présidente et trésorière de l’association Opération Bouchons 72, ont été accueillies au sein du Foyer d’Accueil Médicalisé situé au Grand-Lucé pour la remise d’un chèque de 400€.
Depuis plusieurs années, l’équipe éducative et les résidents s’investissent dans la collecte et le tri de bouchons. La mobilisation s’est déployée au sein des établissements de la Fondation puisque plusieurs points de collectes ont été installés avec l’objectif premier de sensibiliser les professionnels et les usagers au tri des déchets.
La démarche se veut également écologique et environnementale : en 2020, l’association a collecté et vendu 36 tonnes de bouchons qui ont été recyclés en poubelles ou panneaux d’isolation. 7975€ ont ainsi été récoltés et répartis sous forme de subventions entre 21 centres sarthois recevant des personnes en situation de handicap.
Ce don de 400€ reçu par le FAM permettra de participer au financement d’une journée à Paris prévue courant 2022. Le projet, en cours d’élaboration, comprendra la visite d’un musée et de la Tour Eiffel pour un groupe de résidents du foyer.

Opération bouchons 72 | Améliorer la qualité de Vie des handicapés (wordpress.com)

PRESSE-FAM-BOUCHONS72
Salle d’Activités Physiques Adaptées sur le centre Médical du Grand-Lucé
Séance individuelle d’APA en EHPAD 

APA : Activité Physique Adaptée

Depuis début janvier 2021, la Fondation Georges Coulon a accueilli deux Enseignants en Activités Physiques Adaptées dans les services de rééducation. Le premier intervient sur le secteur sanitaire, le second sur le secteur médico-social. Le but est de proposer de l’activité physique de manière adaptée à chaque patient/résident en fonction de ses pathologies, son vécu, sa personnalité et ses centres d’intérêts. L’activité physique a pour but la rééducation, la réadaptation, la réinsertion sociale, la prévention et l’éducation.

Sur le secteur sanitaire, les prises en charge se font soit en groupe soit en individuel. Pour ce faire, une nouvelle salle APA a été créée pour répondre aux besoins matériels des activités physiques adaptées. Les séances pourront dans un futur proche se tenir en extérieur (avec les différents espaces extérieurs et le nouveau Parcours d’Activités Santé Sénior).
L’intégration de ces nouvelles compétences dans le parcours de soins de rééducation et de réadaptation permet d’enrichir les prises en charge existantes (kinésithérapie, ergothérapie) proposées aux patients. Les axes de travail pouvant être abordés sont le renforcement musculaire, le réentrainement à l’effort, le travail de la coordination, la souplesse, l’équilibre, la prévention des chutes, la réinsertion sociale, les fonctions cognitives. Les moyens utilisés peuvent être par exemple par des ateliers de gym douce, de marche nordique, un travail d’orientation, des sports de raquette, des parcours moteurs… Ces derniers sont choisis en fonction de la pathologie du patient, de son projet de soin et de vie, de ses limitations, de ses envies/désirs, recueillis au cours d’une évaluation initiale.

Sur le secteur médico-social (les 2 EHPAD et FAM), l’EAPA intervient sur les indications de l’équipe pluridisciplinaire. Il travaille en étroite collaboration avec l’équipe paramédicale : psychomotricienne, ergothérapeute, arthérapeute, psychologue et diététicienne ainsi que l’équipe soignante.
Comme sur le sanitaire, la prise en charge débute par un entretien et une évaluation initiale permettant de fixer les objectifs de travail. Différents axes en découlent tels que le renforcement musculaire, le réentrainement à l’effort, le travail de la coordination, la souplesse, l’équilibre et la prévention des chutes ainsi que le maintien du lien social. Cela peut se traduire par des ateliers gym douce, yoga, marche et/ou marche nordique, des parcours d’équilibre et de motricité, des exercices d’adresse, de respiration et de la relaxation. Les activités se déroulent soit en individuel soit en groupe, en chambre ou en salle d’activités.

La médiation par l’animal

Depuis de nombreuses années, la Fondation a développé la médiation par l’animal. Elle se pratique en groupe ou en individuel. L’apaisement et le plaisir qu’apporte le contact avec l’animal créent un contexte favorable pour la médiation. Cela permet aux personnes de travailler sur leurs besoins et demandes spécifiques : communication, détente, autonomie, capacités motrices, coordination des mouvements, expression d’émotions…

Depuis le mois d’octobre dernier, l’association Ami’maux intervient chaque semaine pour un nouveau groupe de patients en état de conscience altérée (unité EVC EPR*). En janvier 2020, nous avons répondu à un appel à projet organisé par la Fondation Adrienne et Pierre Sommer et la Fondation de France, qui nous ont choisis pour soutenir notre initiative et permettre à ces patients en situation financière précaire de pouvoir bénéficier de séances de médiation par l’animal. Grâce à leur soutien et au budget alloué pour deux ans, nous leur proposons un moment de détente durant lequel ils sortent du milieu médical pour prendre soin de Gypsie (le Golden retriever), Popsi (le Border collie ) et Alphonse (le lapin). Lors de ces séances hebdomadaires, nous observons des évolutions motrices et communicationnelles remarquables. Cela a donc un effet sur l’usager lui-même et sur sa relation avec les autres.

*Etats Végétatifs Chroniques ou Etats Pauci-Relationnels

www.fondation-apsommer.org
www.fondationdefrance.org

Gipsy, Golden retriever de l'association Ami'maux

Les candidats intéressés peuvent postuler directement sur le site www.service-civique72.fr réservé à cet effet ou sur l’adresse mail de la Fondation: recrutements@fondation-gcoulon.fr

Service civique : engagez-vous avec nous !

La Fondation souhaite proposer deux services civiques au sein de ses deux EHPAD (EHPAD Eugène Aujaleu situé au Grand-Lucé et l’EHPAD de Saint-Saturnin) à raison de 28h semaine d’une durée minimum de 6 mois avec pour objectif de proposer différentes activités individuelles ou collectives aux résidents (accompagner les résidents à l’extérieur pour procéder à divers achats, leur apporter de l’aide dans l’écriture d’un courrier, lecture d’un livre, jeux de société, proposer des appels vidéo avec leurs familles etc..)
Le Service Civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 580 euros par mois, il permet de s’engager sans condition de diplôme dans une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… dans 9 domaines d’action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d’urgence, mémoire et citoyenneté, aide humanitaire.
A l’issue de la mission de service civique, la Fondation pourra accompagner les candidats qui le souhaitent dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation Aide-Soignant ou Accompagnant Éducatif et Social.