Qualité

Une préoccupation du quotidien

La Fondation Georges Coulon travaille en permanence sur l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins qui vous sont délivrés. Cette politique d’amélioration est conjointement menée par la CME (Commission Médicale de l’Etablissement) et la Direction.

Les grands principes :

  • Ecouter les attentes et les besoins des patients et des résidents, des professionnels et des partenaires extérieurs, et s’assurer qu’ils sont bien perçus et pris en compte.
  • Mettre en oeuvre et faire valoir les principes généraux énoncés dans la charte de la personne hospitalisée, dans la charte de la personne accueillie et dans la charte de la personne âgée dépendante.
  • Promouvoir l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins délivrés aux personnes.
  • Garantir la sécurité de tous.
  • Respecter les obligations légales applicables et prendre en compte les observations émises par les autorités.
  • Tendre vers l’efficience ;
  • Evaluer régulièrement l’atteinte des objectifs.

Conjointement menée par la Direction et la Commission Médicale d’Etablissement (CME), cette politique d’amélioration continue de la qualité et de la gestion des risques s’appuie sur un Comité de Pilotage de la Qualité et de la Gestion des Risques chargé de la coordination et de l’animation de la démarche. Ce comité définit et met en oeuvre le programme d’actions d’amélioration continue de la qualité et de la gestion des risques et il mesure l’efficacité de sa mise en oeuvre.

Des moyens mis en oeuvre pour une plus grande qualité et sécurité des soins, notamment les suivants :

Sur différentes thématiques, des groupes de personnes se réunissent pour évaluer les pratiques dans le but d’améliorer la qualité et la sécurité des soins :

    • le CLIN : Comité de Lutte contre les infections associées aux soins
    • le CLUD : Comité de Lutte contre la Douleur
    • le CLAN : Comité de Liaison Alimentation Nutrition
    • la COMEDIMS : Commission des Médicaments et des Dispositifs Médicaux Stériles
    • le CSTHE : Comité de Sécurité Transfusionnel et d’Hémovigilance
    • la CIV : Cellule d’Identito-Vigilance
    • le groupe de travail “Plaies : de la prévention à la cicatrisation”
    • le comité de pilotage de la prise en charge médicamenteuse
    • etc.

L’établissement développe auprès de ses professionnels une culture du signalement des événements dommageables pour les personnes et les biens.

L’objectif est ensuite de les analyser pour mieux les comprendre et de faire en sorte qu’ils ne surviennent pas à nouveau. Dans ce cadre, des comités de retour d’expérience (CREX) se réunissent régulièrement pour analyser ces incidents afin d’identifier des actions de prévention et /ou de correction.

Des réflexions sont menées au sein de l’établissement sur les pratiques et les questions éthiques posées par des situations vécues concernant l’accueil et la prise en charge des patients. Ceci se traduit par des analyses de la pratique professionnelle qui sont régulièrement menées ou encore la conduite d’un groupe éthique qui se réunit plusieurs fois par an.

La Certification des établissements sanitaires :

  • Une auto-évaluation réalisée par l’ensemble des professionnels eux-mêmes sur leurs pratiques et le fonctionnement global de l’établissement.
  • Une visite réalisée sur place par des experts visiteurs missionnés et formés par la HAS (Haute Autorité de Santé).
  • La rédaction d’un rapport de certification mentionnant notamment les priorités d’amélioration que la HAS recommande ou exige de l’établissement.

L’évaluation des établissements et services médico-sociaux :

  • L’évaluation interne est réalisée par les professionnels eux-mêmes. Celle-ci est conduite de manière continue et fait l’objet d’un rapport écrit tous les 5 ans adressé à l’Agence Régional de Santé (ARS) et à la HAS (Haute Autorité de Santé).
  • L’évaluation externe est réalisée par un organisme externe habilité par la HAS.
  • Les champs des évaluations externes et internes sont les mêmes et concernent les activités et prestations délivrées par l’établissement aux personnes
    accueillies.